THSF 2015

THSF 2015Le THSF 2015, 6ème édition d’un festival à la notoriété grandissante, est terminé. C’est l’occasion d’un petit retour d’expérience sur cette édition superbe, diversifié et, selon moi, de qualité.

Il y avait beaucoup de hackers, d’artistes et de passionnés en tout genre au hangar de Mix’Art Myrys le week-end dernier. Le Toulouse Hacker Space Factory est un événement unique associant habilement technologie et art, teinté d’écologie et d’innovation, agrémenté de bricolages et montages épiques et au fonctionnement parfois miraculeux, tout ceci organisé et désorganisé avec une savante harmonie. Les interdisciplinarités sont légions ainsi que des systèmes techniques parfois très pointus mais toujours accessible pour le public, et faisant briller les regards émerveillés des enfants.

Nous y avons retrouvé certains classiques des précédentes éditions : le pong géant dont le succès intarissable génère des matchs ou petits et grands s’affrontent avec amusement, les minitels recyclés qui raconte des histoires (cette année elles étaient cochonnes), du « We make porn », du « We make tout-un-tas-de-trucs », les bornes d’arcades d’antan aux graphismes ancestraux mais toujours très appréciés et appréciables, un Jérémie Zimmermann très en forme et bien sûr le bar constituant un point de rencontre, débats et échanges enrichissants (que j’ai eu le plaisir et l’honneur d’organiser)…

Cette année, le programme avait volontairement été allégé sur les concerts, ce qui permis une montée en qualité de la partie conférences. Ainsi, le grand public aura pu écouté Bernard Stiegler qui est venu nous parler de philosophie du numérique et des changements que cela occasionne, Mediapart et Reporter Sans Frontière de la très controversé loi renseignement et d’hacktivisme. On regrettera l’annulation de la conférence de Julien Béthencourt sur un retour d’expérience en gouvernance collaborative d’entreprise suite à un souci d’avion, mais une conférence sur la langue des signes l’aura remplacé au pied levé.

Je ne vais pas épiloguer sur les détails du THSF, car d’autres l’ont déjà fait, mais plutôt fournir des moyens de se renseigner :

Merci à tous pour cette superbe édition et n’hésitez pas à ajouter d’autres lien en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *