RMLL 2011 à Strasbourg

Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 9 au 14 juillet 2011 Strasbourg Comme l’année dernière je suis allé au RMLL et je suis revenu avec quelques histoires à partager avec la communauté. Je ne vais pas répéter ce que j’ai déjà dit l’année dernière à propos de KDE car ceci est toujours applicable. Néanmoins, la situation avec les environnements de bureau est maintenant très différente de celle de l’année dernière. La disponibilité de Gnome 3 et du nouvel environnement de bureau par défaut d’Ubuntu, Unity, change la vision qu’on les gens de KDE. Ceci entraîne une redistribution des cartes pour les utilisateurs. Un fait indéniable est le très mauvais accueil de Unity de la part des utilisateurs traditionnels de logiciels libres. Cela se traduit par une perte d’intérêt criante d’Ubuntu pour beaucoup d’entre eux et donc la recherche de nouvelles solutions. D’autre part, la réception de Gnome 3 est inégale. Si certains utilisateurs traditionnels de Gnome apprécient toujours le nouveau look et la nouvelle approche, certains autres ne l’aiment pas vraiment. Bien d’autres encore pensent que le nouveau bureau n’est pas fini, comparant parfois avec l’état inachevé qui était attribué à KDE 4.0 quand il est sorti il y a maintenant quelques années. Mais il y a aussi quelques utilisateurs de KDE (il faut avouer qu’ils sont peu nombreux) séduient par le nouveau (et quelque peu inhabituel) look and feel de Gnome 3.

À propos de KDE directement, les utilisateurs sont généralement plus satisfaits par l’environnement et la qualité de la compilation de logiciels qu’ils ne l’étaient l’année dernière, et nous avons eu assez peu de remarques négatives (sauf évidemment celles peux constructives de ceux qui ne l’utilise pas…) . Les plus négatives qui viennent encore et fréquemment, concernent l’utilisation de nouvelles fonctionnalités. Permettez-moi de développer ce point …

Je vais prendre un exemple : les « Activités ». Cette fonctionnalité est très puissante, mais une question récurrente était : « C’est quoi ? Pourquoi devrais-je l’utiliser ? ». Une fois que je fait la démonstration, ils ont rapidement compris combien cette nouvelle fonctionnalité est pratique. Mais ceci montre un vrai problème de communication : les utilisateurs ne savent pas comment utiliser une nouvelle fonction ou pire ne comprenne pas de quoi il s’agit (quand ils savent que ça existe) ! Lorsque je demandais comment résoudre ce problème, la réponse était claire : chaque fois qu’une mise à jour de l’environnement KDE est faite (en particulier KDE-base), nous devrions afficher une fenêtre « Quoi de neuf ? » avec (et ceci semblait important) des liens vers la vidéo de démonstration. Ceci pourrait être généralisé pour chaque logiciel important.

Une préoccupation plus technique est la possibilité de nettoyer les fichiers de configuration de KDE des entrées ou clés obsolètes, évitant ainsi la nécessité d’effacer le répertoire .kde de l’utilisateur de temps en temps (environ tous les deux ans ou un an avec des systèmes mis à jour fréquemment).

Le dernier (mais non des moindres) point concerne la communication de KDE en France. En parlant avec certains contributeurs français de KDE (ou des contributeurs d’autre projets qui aime KDE), le problème de mauvaise représentation de KDE en France est très important. Nous avons besoin de plus d’événements KDE donc plus de personne pour travailler sur la communication (et pas besoin de compétences techniques donc tout fan de KDE peut le faire). Le nouvel évènement Akademy-fr calqué sur le concept espagnol Akademy-es est un bon début mais nous avons besoin de perpétuer l’événement et ce n’est pas encore gagné !

2 thoughts on “RMLL 2011 à Strasbourg

  1. Si certains utilisateurs traditionnels de Gnome apprécieNT

    certains autres ne l’aimeNT

    quelques utilisateurs de KDE (il faut avouER qu’ils sont peu nombreux) séduitS

    Je suis le seul à trouver que KDE 4.6 est grandement inachevé ? (Oui, oui, je l’utilise et le lui préfère de loin le 3.5.10 de mon autre machine)…

  2. Merci pour les fautes…
    Sinon, en fait ça faisait longtemps qu’on ne m’avait pas parlé de KDE 3.5. Pour l’avoir beaucoup utilisé et adoré, j’aurais pu être d’accord avec toi jusqu’a la version 4.4 de KDE. A présent je ne sais pas ce qu’il peut manquer. Mais n’hésite pas à faire part de tes idées avec plus de précision pour faire avancer les choses positivement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *